VPN aux émirats arabes unis, un changement des conditions d’utilisation

Donnez une note

Un coup dur est arrivé pour la liberté sur le web dans les Émirats Arabes Unis. Selon la nouvelle législation de l’UAE VPN, l’usage d’un VPN est soumis à des risques de sanctions.

Usage d’un VPN, un risque de payer une lourde amende

Selon la loi qui se rapporte à l’utilisation d’un VPN sur les Émirats Arabes Unis, il est désormais interdit (ou presque) de se servir d’un VPN pour naviguer sur la toile. En effet, la nouvelle législation impose une lourde amende pour ceux qui oseraient utiliser un VPN. Selon cette loi, l’utilisation d’un VPN est considérée comme ‘Frauduleux’ et peut conduire à une amende de 545 000 USD, soit autour d’un demi-million d’euros.

Toutefois, la définition du terme ‘frauduleux’ n’est pas bien précisée. Cela peut par exemple inclure le fait d’accéder à des contenus géobloqués ou se servir d’un service interdit sur le territoire. Mais cette nouvelle loi se rapporte spécialement sur l’usage des services de VoIP (Viber, Snapchat ou WhatsApp). Auparavant, ses services étaient aussi interdits, mais les utilisateurs de VPN (Hidemypass ou IPvanish) contournaient les restrictions imposées. Dans ce pays où il y a peu ou pas de liberté d’expression, on comprend très vite pourquoi l’utilisation d’un VPN ou d’un proxy n’est plus autorisée.

Un contrôle strict des moyens de communication

Dans les Émirats Arabes Unis, il y a une intense surveillance des télécommunications. Sur le territoire, seules 2 entreprises sont autorisées à proposer ce type de service : Etisalat et Du. Ces dernières sont les deux seules sociétés autorisées à fournir un service de VoIP commercial. En monopolisant évidemment les télécommunications, le coût des services est alors très élevé. Avec la nouvelle loi UEA VPN, tous les utilisateurs n’auront donc plus le choix que de se tourner vers les services de ces 2 entreprises.

Selon les chiffres, plus de 88% de la population des Émirats Arabes Unis est constituée d’immigrants. La nouvelle loi prive donc d’un accès libre et gratuit aux télécommunications. Outre la restriction de la liberté de communication, la nouvelle loi affecte aussi au niveau humain, car les résidents immigrés ne pourront donc plus communiquer librement avec leurs proches.

Pour éviter les sanctions, les utilisateurs de VPN doivent s’informer rapidement au niveau de cette nouvelle loi.

Comments are closed.