Propriété intellectuelle : découvrez les pires folies perpétrées contre le Copyright ou pour le protéger

Propriété intellectuelle : découvrez les pires folies perpétrées contre le Copyright ou pour le protéger
Donnez une note

Le Copyright, une solution incontournable pour les créateurs qui veulent à tout prix protéger leurs propriétés intellectuelles diffuséessur le Web ou ailleurs, afin qu’elles ne finissent pas entre de mauvaises mains, copiées et utilisées à leur insu. Et nombreux sont prêts à tout pour protéger leurs droits, ou alors pour enfreindre les lois du droit d’auteur. Découvrez les anecdotes incroyables à ce sujet grâce à Numerama.

Entre « Pink » et « The Pink Store »… la différence est tangible, non ?

code propriete intellectuelleDans le monde du Copyright, il suffit d’un rien pour semer la panique. Parfois dans un intérêt bien calculé. Pour sa part, la marque Victoria’s Secret a pris les mesures nécessaires afin de protéger le nouveau nom d’une de ses gammes de lingerie : Pink. Un mot qui semble alors avoir séduit une autre boutique de sous-vêtements moins connue et qui s’appelle justement The Pink Store. Seulement, la marque réputée a accusé la modeste boutique d’avoir usurpé sa marque, l’obligeant alors à changer d’identité durant la période de la Saint-Valentin. Pour les utilisateurs, mélanger la marque « Pink » et la boutique « The Pink Store » semble pourtant peu probable.

Ouvrir un compte sur Twitter sous le nom d’un mort : légal ?

Utiliser le nom d’un mort pour ouvrir un compte sur Twitter n’est pas autorisé. En effet, tout utilisateur qui aura osé utiliser par exemple les noms de Marilyn Monroe ou James Dean pour ouvrir un compte Twitter est quasiment passible… d’une peine de mort. Selon l’agence CMG ou Computer Measurement Group, une telle initiative est tout simplement assimilée à une violation de marque et pourrait notamment créer une confusion chez les utilisateurs. Pour ceux qui ne le savent pas encore, notez que James Dean est décédé en 1955.

Nathan Fielder : subtil ?

Le comédien Nathan Fielder a ouvert un café au nom de Dum  Starburcks, inspiré de la chaîne de café Starbucks. Et dans son établissement, tous les produits de la marque sont représentés, toutefois, sous des noms précédés de « Dumb ». Une entreprise qui lui a valu une renommée indéniable en quelques temps et qui n’a sans doute pas plu à la marque de café. Mais, aucun crime de la part du comédien n’a été défini : celui-ci a été protégé par la liberté d’expression, avec l’idiotie comme dada.

Comments are closed.