La Corée du Nord accueille ses premiers ordinateurs connectés à Internet

La Corée du Nord accueille ses premiers ordinateurs connectés à Internet
2 (40%) 1 vote

Il souffle comme un vent de changement du côté de la Corée du Nord. On y assiste, en effet, à une grande première : le pays a finalement décidé de faire appel à Internet. Et pour commencer, une vingtaine d’ordinateurs y seront connectés. Ceci se déroulera dans le complexe industriel intercoréen de Kaesong. Par la même occasion, le pays s’octroie alors son premier centre d’affaires relié au Web.

Installation d’Internet en Corée du Nord : une initiative basée sur des objectifs économiques

ordinateurs coree du nordCertes, le projet de développer Internet à travers la Corée du Nord demeure à un stade embryonnaire. Néanmoins, le pays a accueilli ses tous premiers ordinateurs connectés, au nombre de 20. Un projet qui paraissait encore utopique il y a plus d’un an, notamment pour le dirigeant de Google : Eric Schmidt. A l’époque, celui-ci s’était rendu sur place afin de convaincre l’Etat le plus conservateur du globe de s’équiper de l’outil révolutionnaire du XXIe siècle.

Cependant, la connexion a été installée afin de faciliter avant tout les rapports économiques de ce pays. Les ordinateurs équipés sont en effet situés dans le nouveau centre d’affaires de la zone industrielle et intercoréenne de Kaesong, abritant des entreprises de la Corée du Sud. Cette initiative a ainsi requis un accord commun entre Séoul et Pyongyang, ayant notamment défini ensemble les procédés de connexion.

Corée du Nord : le pays pourra peut-être profiter d’Internet comme en Corée du Sud

Avant l’arrivée d’Internet en Corée du Nord, ce pays possédait déjà un réseau intranet étatique. Ses principaux utilisateurs sont donc notamment des hommes d’affaires et des chercheurs émérites. Par ailleurs, ceux-ci accèdent exclusivement par exemple à des sites d’informations totalement contrôlés par le pouvoir.

Avec l’installation d’Internet, le centre d’affaires construit pour une première expérimentation pourra ultérieurement accéder à l’ensemble des services en ligne déjà utilisés en Corée du Sud. Du moins, c’est ce qu’escompte le représentant du ministère de l’unification de Séoul, lequel estime qu’une telle démarche contribuerait à optimiser la sécurité dans le pays et augmenter son efficacité à certains niveaux.

Comments are closed.