Edward Snowden : trois de ses collègues condamnés par la NSA

Edward Snowden : trois de ses collègues condamnés par la NSA
Donnez une note

Exilé en Russie, Edward Snowden demeure poursuivi par le gouvernement américain qui semble lui en vouloir toujours pour avoir dévoilé la violation de la vie privée des Américains commise par l’Agence nationale de sécurité US. Toutefois, l’incapacité du pouvoir à mettre la main sur le célèbre lanceur d’alerte oblige la NSA à prendre d’autres mesures : l’agence choisir alors de sanctionner les collègues de cette personnalité médiatique qui n’est désormais plus à présenter.

Le rôle des associés de Snowden dans le lancement d’alerte contre la NSA

Edward-SnowdenSi l’on en croit un rapport effectué par l’agence Reuters en novembre 2013, une vingtaine de personnes pourraient être directement liées au cas Edward Snowden. Il s’agit plus précisément des collègues de l’ancien consultant de l’Agence nationale de sécurité américaine. Ce dernier aurait rassemblé les documents confidentiels au cœur de l’affaire grâce à l’intervention de quelques-uns de ses collaborateurs. Ceux-ci lui auraient notamment fourni des informations liées à leurs connexions. Cependant, l’ancien administrateur de système aurait prétendu devoir utiliser ces données dans le cadre d’une opération de maintenance.

Trois collaborateurs de Snowden particulièrement poursuivis

Selon une note en possession de la NBC, trois personnes liées à Edward Snowden seraient notamment poursuivies. Celles-ci étant alors un civil employé par l’agence accusée, un militaire en service actif et un contractant. Pour sa part, le civil aurait affirmé avoir œuvré de sorte que l’ancien analyste ait pu accéder au NSANet, le réseau intranet de la NSA. Pour cela, il lui aurait procuré son certificat PKI ou Public Key Infrastructure, puis communiqué le mot de passe associé. Le degré d’implication des deux autres collègues reste alors imprécis, néanmoins, comme dans le cas du précédent collaborateur, leurs droits d’accès à l’agence ont été annulés.

Les collègues de Snowden épargnés par la justice pénale

S’ils sont accusés d’être impliqués dans la trahison commise par Edward Snowden, ces trois collègues dont les droits d’accès à la NSA ont été révoqués ne semblent pas poursuivis pour des délits pénaux. Quant à lui, le lanceur d’alerte poursuit son exil en Russie, afin d’échapper à la justice américaine, l’accusant de vols de documents gouvernementaux secrets et de trahison envers le pouvoir américain.

Comments are closed.